•  

    Le masque du Troubadour

     


    Le troubadour sourit comme de bien entendu,

    Étoffe ses jours à la pantomime convenue.

    Mais sous le maquillage de sa mine quotidienne,

    Il souffre de l’orpaillage d’une triste obsidienne.

     


    Une solitude noire qui, s’extrayant de son cœur,

    Lui serre la gorge les soirs au cafard de ses pleurs

    Clown navrant et navré sous son fard essuyé

    Il passe ses soirées seul à boire à déprimer.

     

     

    Il mesure en flot de larmes le sel du partage.

    Susurre son mélodrame, coule le fiel sur ses pages.

    Le feu d’un ménestrel nécrosé d’ambition,

    Le jeu ou la chandelle il se pose des questions.

     

     

    Combien vaut la chaleur la grâce des projecteurs

    Si personne n’est à l’heure pour partager mes peurs ?

    Regarder la bougie faire fondre la suie de l’âme,

    Allégoriser la mèche, si l’ombre suit la flamme

     

     

    Le troubadour rit mais le troubadour se dit

    Qu’il pourrait aussi recoudre le jour qui s’enfuit.

    Car après le rideau il s’en va s’effiler

    Son succès sur le dos qu’il est seul à porter.

     

     

    Il s’effile la pelote sans refaire sa cerise,

    Une idylle ou un pote pour se boire des gin-fizz !

    Il n’a ni l’un ni l’autre, que la gloire des lampions.

    Dieu que la note est chère pour jouer l’histrion !

     


    votre commentaire
  •  

     

    Un cardiogramme étendu avec Sophie Passion

    Chez Pauline

    Du slam au violon et quelques histoires

     


    votre commentaire
  • "" J' y étais""

     

     

      L'assemblée générale de la ligue slam de France 

    à Tours s'est bien terminée. 

    Ça valait bien les deux milles kilomètres de route. 

    Merci la vie pour ces rencontres, pour ce partage. 

    La passion n'attend pas. 

     

     

     

     


    votre commentaire
  • la scène slam poésie Chez Pauline le 18 septembre. 

     

    La scène Slam chez Pauline. 18 septembre 2020

     


    votre commentaire
  • RENAISSANCE

     

    Le seul en scène de Michel Saint Dragon

     

    Avec Sophie Passion

     

    Il a cent slams en tête sans se lamenter

    Le chemin de la résilience

    De l'enfer dépendance à la rage liberté

     

    Michel Saint Dragon vous raconte une histoire de vie, ou comment croire que tout est possible

     

    Venez vibrer au son du violon et des mots mis en scène 

     

    Renaissance

     

     


    votre commentaire
  •  

    Michel Saint Dragon vous dévoile son

    CARDIOGRAMME 3.0.

    Slams coups de cœur

    Slams coups de poing

     

    Venez vibrer entre l'amour et la rage,

    le long du tracé de l'émotion déclamée.

     

    Pour se sentir un peu plus en vie

    Au rythme de nos pulsations

    Tous ensembles, Antre nous 

     

     

     

    Ce sera jeudi 24 Septembre .


    votre commentaire
  •  

    Michel Saint Dragon 

     

     

       SPECTACLES :  

     

    Renaissance

    Scène poésie slam Chez Pauline, chaque mois

    Retour à l’essentiel

    Grésillements

    Cardiogramme

     

     CONCOURS DE SLAM :   

       

    France-Québec 2019, 3éme place

    Poetry slam Nice, vainqueur janvier, février et avril 2019 

    Slam-Sol, 2ème place

     

           PARTICIPATIONS REGULIERES : 

     

        Café littéraire, Jeudi des mots

    Soirée poésie-slam à la Cave Romagnan

    Le banquet des mots, au Diables bleus

     

     

         SALONS DU LIVRE : 

               

    Le Rouret, février 2020

    Nice, Septembre 2020

     Mouans-Sartoux, octobre 2020

     

            INTERVENTIONS :   

                                     

      CAARUD, mars 2020

     La clinique des cadrans solaires, juin 2019

     

    ATELIERS : 

     

                    Chez Pauline, tous les troisièmes vendredis du mois

                           Forum Jacques Prévert à Carros pour les 9-13 (6h30)

           Collège Jean Rostand à Nice (12 heures)

     CASF Nice, Mars, (10 heures) 

     

    06.62.37.81.16.            petitdragonpoesie@gmail.com

     

     MES PRESTATIONS

     

    Coaching scénique :

    - Travail sur la restitution de textes. Approche de la déclamation ciblée.

    Approche de la voix, du rythme et du souffle.

     

    Animation :

     

    - Ateliers de slam, style one shot et sur mesure, slam à l’école, éduscol

    - Scène de fin de stage ou tournoi de slam (tarif sur devis).

    - Mariage, anniversaire (tarif sur devis)

    - Poèmes de mariage et vœux de mariage

    - Textes et poèmes à la demande

    - Lecture en public

      

    Spectacles : 

     

    - Renaissance, Cardiogramme, Retour à l’essentiel, Grésillements,

    (sur demande, tarif sur devis),

    - Création d’un spectacle original (Tarif sur devis).

     

     

    PRESENTATION ATELIER DE SLAM

      

    Pour qui ?

     

    L’atelier de slam s’adresse à tous les publics.

    - Les enfants scolarisés ou en centre de loisir,

    - Les salariés ou managers en entreprise,

    - Les publics spécifiques (personnes âgées ou en situation de précarité,

    de handicap, femmes victimes de violence, etc.)

    Nombre minimum de participants : 2 (si public spécifique)

    Nombre maximum de participants : 40-45

     

    A quelle fréquence ?

     

    L’atelier de slam peut être proposé dans différents formats :

    - Court et ponctuel (printemps des poètes, journée des droits de la femme),

    - Régulier (hebdomadaire/mensuel),

    - Sous forme de stage (durée variable) avec rendu final sur scène.

      

    Pourquoi ?

     

    - Accès à la culture,

    - Revalorisation, travail sur l’estime de soi,

    - Désacraliser le travail d’écriture,

    - Renforcer la compréhension et l’utilisation de la langue,

    - Ouverture aux autres, socialisation,

    - Prévention (suivant le terme abordé). 

     

    Déroulé type (adaptable suivant le public) : 

    - Présentation (intervenant/intervention/tour de table),

    - Démonstration de slam,

    - Jeux de mots,

    - Utilisation de techniques facilitatrices (ex : arbre à mots),

    - Travail sur création de quatrains ou d’un slam, (accompagnement si besoin),

    - Restitution et retours,

    - Evaluation de groupe,

    - Conclusion.

     

     

    Matériel nécessaire :

     

    - Espace d’intervention adaptée (salle, extérieur),

    - Matériel d’écriture basique (stylos, feuilles),

    - Paperboard.

     

     

    Tarifs (négociables suivant la spécificité) :

    - A l’heure : 65 euros plus frais de déplacement,

    - Animation scène (sur demande),

     

    - Création d’un spectacle (sur demande).

     

     


    votre commentaire
  •  

    Johanna, Jimmy

     

     

    Sur la ligne du temps que vous allez dessiner

    Ce n'est ni le où ni le quand de ce qu'il va durer

    Mais plutôt le comment allez-vous vous aimer

    C'est à l'épreuve du temps que vous allez vous plier

      

     

    Alors j'ai écrit ce poème pour les jours futurs

    A l'or je sertis ce je t'aime ainsi que cet amour d'azur

    Pour que le rose d'aujourd'hui reste votre bleu de demain

    Que le morose de la vie vous soit à deux qu'un petit rien

     

      

    Aujourd'hui avec nous vous vous l'êtes juré

    Pour le meilleur et pour le pire vous vous êtes mariés

    Et je peux sans peur dire que toute la vie va durer

    Ce mariage de bonheur cet amour si fort si vrai

     

      

    Johanna, Jimmy, je parle ici au nom de tous

    Voici notre bénédiction et voudrions que bientôt pousse

    Aux contours de votre ivresse et dans le creux de ce toujours

    La poésie de l'allégresse et le prolongement de l'amour

     

     

    Merci Johanna et Jimmy de faire naître la vie

    Par le serment, la promesse et bientôt par le fruit

    Nous sommes heureux de cette flamme qui toujours va vous réchauffer

    Merci à vous deux, Mari et Femme, merci de vous aimer

     

    Poème de Mariage


    votre commentaire
  • Le poème " Viens" pour vous présenter  mon recueil  Ephemera

    Édité aux éditions du Pays Rêvé

     


    votre commentaire
  •  

     

    Plus léger qu'un souffle

     

    déchirure infime d'une fractale à la dérive dans l'univers

     

    l'écho de gestes

    des tentatives pour les saisir

     

    ces bruits s'échappent

    s'amplifient

    ricochent

    ondulent

     

    esquissent une carte

    marquent des utopies

    contre les dérélictions

     

    des bruits de sœurs et de frères

    pétillent chatoyants

    l'écume de l'éther

     

    finalement sourire

    pour huit milliards de solitudes

     

    Scintillement


    votre commentaire
  •  

     

    Nous ne jurerons pas sur les jamais sur les toujours

    Pas plus qu'une promesse à peine coupable

    Nous n'irons pas mentir sur les secrets de l'amitié

    La honte serait de croire qu'il faut nous oublier

    Moi je tiens à ce rien du souvenir d'une main

    Un rien qui m'a tenu d'un bout de doigt d'un bout de main

    Car il n'est rien de cette absence qui ferme une porte

    Contre l'avanie de l'ignorance qui son enfer apporte

    Il ne demeure que quelques portes et autant de fenêtres

    Si l'une se ferme, sois sûre qu'une autre sera ouverte

    Nous ne jurerons pas sur les jamais sur les toujours

    Et c'est de cette seule encre que s'écrit le refrain

    De ce qui va et vient mais qui toujours reste

    Dans le cœur l'amour et sur les épaules une veste

     

    L' amitié

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Agir ici

    Il y a la lumière

    La lumière de l'instant

    Ce maintenant-là

    Immanent

    Profond et, qui ne parle pas

     

    Cela s'écoute

    Sans mot dire

     

    Pas Plus Loin, plus fort.

    *****


    votre commentaire
  •  

     

    Il n'y pas de dernier

    Pas plus que de ce fut

     

    Il y a moins d'ultime que de prolongement

    Dès qu'il y a réflexion, l'émotion est morte

    Elle reste survivante, parfois

     

    Il n'y a pas d'après et encore moins de mieux

    Il n'y a pas de brouillon ni d'imperfection

    Il n'y a pas de tentavive

     

    L'après est une projection, une fêlure

    La copie d'un présent qu'on a pas vibrer assez fort

    La censure d'un soi fantasmée

     

    Pas Plus Loin, plus fort.


    votre commentaire
  •  

     

     L'arbre 

     

    C'est un arbre

     

    Un arbre dans la forêt

     

    Un arbre seul

     

    Un être à côté de qui je viens parfois respirer

    Une créature qui est là, à qui je viens parler

     

    C'est un ami

    Avec qui je médite, avec qui je pleure

     

    C'est un frère

    Qui me rassure et qui me manque

     

    C'est un arbre seul

    Refuge pour des créatures plus petites

     

    C'est un arbre mort

     

    C'est une souche

     

    L'  arbre

     


    votre commentaire
  •  

     

    Je lis un livre d'occasion, parfumé de son âge, et je trouve des passages soulignés.

    Des annotations au crayon gris sur les marges et ce petit cœur dessiné d'un tracé tremblant.

    Alors je revois ces mains qui ne sont pas les miennes tenir le livre.

    Ces yeux, peut-être d'une autre couleur et d'une autre forme,

    qui parcourent l'histoire et butent soudain sur ce moment parfait qui va être souligné.

    Certaines projections se créent.

    Puis j'éprouve le voyage de ce livre. Son histoire. 

    Le Livre


    votre commentaire
  • L'éclat.

     

    Nous sommes tous les deux sur le trottoir.

    Elle me regarde en fumant. Me perce.

    Je suis à deux doigts de rompre.

     

    Si l'odeur de la cigarette me dégoûte avec les autres femmes,

    la voir aspirer la fumée excite mes sens

    et provoque en moi une irrépressible envie de l'embrasser.

     

    Je regarde ses lèvres se plisser en accomplissant la succion du filtre,

    ses joues se creuser légèrement sous l'aspiration.

    Puis cette bouche entre ouverte avaler l'opacité brumeuse.

    Vierge une seconde. Pour recracher enfin un nuage de fumée claire.

     

    L'éclat de cette femme, frémissante de sensualité.

    Étincelante.

    Grande de ce ravage qu'elle laissera en moi.

    Les sillons de projections idéales que seul le fantasme confère.

     

    Je caresserai cet instant pour mieux m'en souvenir.

    Aussi, je rêverai d'elle.

    Mondaine dans un manteau rouge, poème d'une fête foraine, disparue à ma rencontre.

     

    Je rêverai d'elle, voix et peau, bracelets et gestes.

    Filante comme une métaphore de lumière, collier de chrome et d'argent.

    Je la verrai sourire.

    Elle me reviendra à nouveau dans quelque sommeil,

    constellée comme une pluie de femme.

    Belle à me damner, plus encore qu'un rêve.

     

    L' éclat

     


    votre commentaire
  • Elle lézarde au soleil

    Son cœur de béton fissuré d'azur

     

    À la réserve

    La méditerranée rince les pâles mélancolies de mai

     

    Bercée dans son écume

    Nice hésite

     

    La solitude des galets

    Ou une méridienne 

     

    Le réveil est loin


    votre commentaire
  • Chez Pauline

    4 Rue Bavastro

    Nice

     

     

    Rendez Vous

     

     

     

    Rendez Vous

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires